Nous sommes donc de retour à l'ambiance, cette fois pour jeter un œil à la façon dont votre société reflète l'ambiance de votre roman.

Rappelez-vous l'exercice de la semaine dernière, où vous avez écrit quelques ambiances clés que vous aimez lire ou écrire, et le climat qui leur convient le mieux. Eh bien, maintenant nous allons faire un exercice similaire avec votre histoire, la politique, et la langue.

Sortez votre calendrier, vos groupes économiques / politiques, et votre lexique. Est-ce qu'ils «s'emboîtent» avec votre humeur ? Quand vous lisez les événements sur votre calendrier, obtenez-vous le même sens de la gravité ou de la comédie, le même sentiment épique, ou dépressif ? Ou existe-il une certaine dissonance ? Si vous visez une grande épopée, peut-être que nommer votre planète "Bob" n'est pas la voie à suivre, hmmm ?

Parcourez votre calendrier et de faites un petit «X» à côté de tout ce qui ne correspond pas. Vous n'en êtes pas encore à la suppression - il suffit de les repérer pour une révision ultérieure. Ils pourraient ne pas correspondre à votre ambiance, ou avoir simplement besoin de quelques ajustements pour faire l'affaire.

Marquez également vos groupes politiques et l'économie. Si vous voulez faire une parodie de science-fiction, il sera difficile d'utiliser un sous-produit du blé en tant que point fort économique. De nouvelles et révolutionnaires lois de la physique, par contre, peuvent très bien faire l'affaire.

Faites de même avec votre lexique pour la langue, ou vos noms de lieux et de personnages. Dans certains cas, vous pouvez avoir un brassage des cultures qui crée l'ambiance générale de votre roman. Peut-être avez-vous des hauts-elfes et leurs homologues effrayants, les géants : vous pouvez utiliser des sons de langues différents pour chaque groupe, et laisser la dissonance jouer un rôle dans votre roman.

Remarque: Vous avez des problèmes pour vraiment identifier l'ambiance de votre roman ? Vous constatez que votre ambiance et votre langue ne correspondent pas du tout ? Prenez une grande respiration et pensez «Quand je lis cette histoire, je veux me sentir ....." Quoi ? Amusé ? Ravi ? Important ? Énervé ? Effrayé ? Sombre ? Confiant ? Angoissé ? La réponse sera votre ambiance. Maintenant, pensez à cette émotion et écrirez quelques mots concrets qui vous font vous sentir de cette façon. Par «concret», je veux dire des noms et des adjectifs - des mots pour des choses que vous pouvez toucher et voir. Il y a des chances que vous finissiez avec des mots qui sonnent de la même façon. Par exemple, si le mot décrivant l'ambiance a des consonances dures, je vais choisir des mots équivalents à l'oreille. 

Maintenant c'est le moment de couper les choses qui ne correspondent pas tout à fait à votre ambiance, et d'ajouter des choses qui correspondent mieux. Plus généralement, il s'agit de grouper vos notes, et de les lier solidement pour en faire une base solide pour votre histoire.

--------------------------------------

L'exercice du jour (récapitulatif) :

Comme indiqué ci-dessus. Se pencher sur l'humeur générale de votre histoire si vous n'en n'avez pas déjà une. Regardez votre calendrier, les groupes politiques, les notes linguistiques et marquez ce qui ne correspond pas à votre ambiance pour les réviser. Si vous en avez le temps, remaniez le tout, sinon faites-le plus tard.


30 Days of Worldbuilding (Stephanie Bryant) / CC BY-NC 3.0

--------------------------------------

Livres conseillés pour apprendre à écrire des romans de fantasy