Les théories économiques et politiques peuvent être simplifiées (à des fins de narration) à des déclarations très simples : l'économie doit permettre de savoir qui a quoi, qui a besoin de quoi, et comment font-ils pour y arriver.

Si quelqu'un a besoin de quelque chose, il ira le chercher, à condition de le pouvoir. La politique est une sorte de forme avancée de l'économie dans laquelle les principaux acteurs et groupes œuvrent pour obtenir ce qu'ils veulent. Si vous écrivez un roman basé sur des théories économiques ou qui vise à promouvoir ou illustrer un point de vue politique particulier, alors cette démarche simpliste ne va probablement pas être très satisfaisante. Mais ce n'est pas un problème - il y a de grandes chances, si vous écrivez ce genre de livre, que vous n'ayez pas besoin de cet exercice d'écriture de toute façon. Si ces éléments sont si importants pour votre roman, il serait de toute manière imprudent de ne dépenser que 15 minutes pour les préparer. Pour le reste d'entre nous, ceux qui ont besoin de thèmes politiques et socio-économiques en arrière-plan, l'explication ci-dessus permet de prendre certaines décisions. Mais ne vous contentez pas de balayer l'exercice d'aujourd'hui d'un geste, l'histoire la plus basique peut bénéficier d'une intrigue en arrière plan.

La décision la plus importante, bien sûr, c'est le genre de ressources dont vos gens ont besoin, et où elles se trouvent. Les terres agricoles sont une ressource naturelle évidente dont la plupart des peuples ont besoin (même si «terres agricoles» peut également être extrapolé à "la nourriture issue de la terre» en cas de grands mangeurs de viande, comme des sociétés nomades par exemple). L'eau en est une autre - vous ne pouvez pas avoir une civilisation vivante sans eau. Si vous observez l'évolution politique dans l'ouest des États-Unis, vous pouvez suivre de près chaque décision majeure portant sur des terres fournissant de l'eau. Qui en a, qui n'en a pas, et comment ceux qui n'en ont pas peuvent en obtenir.

Mais la nourriture et l'eau ne sont pas les seules ressources importantes. Le bois et la pierre sont essentiels pour les abris et le sel est indispensable à la vie.

Certains types de minéraux sont plus précieux que d'autres - comme des diamants par rapport au granit. Le granit est plus utile pour construire des choses, mais les diamants sont plus précieux. Certains minéraux ne sont pas utiles jusqu'à ce que la technologie progresse à un point où ils peuvent être utiles - comme le bore, un élément qui n'est pas extrêmement utile jusqu'à ce qu'il soit transformé en Borox, qui a été largement utilisé comme un nettoyant et un pesticide efficace (même s'il a été jugé toxique pour les animaux de compagnie plus tard).

Si vous avez un monde magique, riche, il peut y avoir des ressources qui ne figurent pas ici qui sont importantes pour votre monde. Dans le cycle les Hérauts de Valdemar, Mercedes Lackey décrit des flux de magie à travers le monde. A leur point de rencontre, la magie est plus forte ; la redistribution de cette ressource est une lutte majeur dans la dernière série : Les Vents du Changement. Personnellement, j'aime voir la lutte pour une ressource manquante comme une motivation pour les personnages (particulièrement pour les méchants). C'est beaucoup plus satisfaisant de rencontrer un ambitieux qui cherche à s'accaparer tout un pays pour accumuler des ressources précieuses, que de croiser un personnage méchant parce qu'il "a le mal en lui". C'est parfois un prétexte dans certains livres, mais ça ne tient pas debout.

Ne sous-estimez pas la puissance de l'imagination humaine dans le développement de votre liste de ressources, quelles qu'elles soient. Jérusalem est une ville qui est bien placée en terme de ses ressources à proximité, mais il existe bien des endroits plus riches en ressources. Pourtant, différents peuples se disputent cette ville depuis des millénaires - pourquoi ? Parce qu'elle est considérée comme sacrée. Il ne peut pas y avoir beaucoup de sites de ce type dans votre monde, mais quelques endroits clés peuvent devenir les points chauds d'une ressource imaginaire, quelque chose qui n'a peut-être pas une grande valeur intrinsèque, mais dont la valeur sentimentale est extrême.

--------------------------------------

L'exercice du jour :

Tout comme vous avez examiné votre calendrier pour les événements et les risques de conflits, examinez maintenant votre carte pour l'origine des ressources et les zone où on en manque. Pendant cinq minutes, prenez quelques notes sur la carte pour marquer les lieux qui ont plus d'un type de ressource, et notez qui a un déficit certain de quelque chose de nécessaire.

Vérifiez aussi votre calendrier, certains de vos risques de conflits dans les 100 dernières années est peut-être le résultat d'une augmentation ou d'une diminution inattendue des ressources d'un type ou d'un autre. Lorsque vous avez terminé avec les ressources,  prenez une dizaine de minutes et identifiez les principaux groupes qui manquent de ressources. Ces factions peuvent apparaître dans votre histoire - ils peuvent être les adversaires du héros, ou encore aider le méchant, ou au contraire, ils pourraient aider le héros, en fonction des objectifs de chaque protagoniste de votre histoire. Si vous visez une histoire politique, vous aurez besoin de descriptions détaillées sur les façons dont chaque faction perçoit les autres, le héros, et le méchant, en fonction de ses besoins. Il vous faudra les personnes clé dans chaque groupe, et leurs tactiques dans leurs rapports avec les autres. Encore une fois, n'hésitez pas à étiqueter ceux-ci avec des noms génériques pour l'instant, le langage arrive bientôt

30 Days of Worldbuilding (Stephanie Bryant) / CC BY-NC 3.0

--------------------------------------

Livres conseillés pour apprendre à écrire des romans de fantasy