Si vous êtes en train de rechercher des maisons d'édition à qui envoyer votre cher manuscrit, vous vous rendrez rapidement compte que la plupart d'entre elles vont vous demander de l'accompagner de son fidèle écuyer : le synopsis.

Qu'est ce qu'un synopsis ?
Derrière ce nom compliqué qui nous vient du grec ancien et qui est très utilisé pour les scénarios de films se cache en fait une demande simple : faire un résumé de votre roman. Le synopsis doit reprendre l'ensemble du déroulement de votre roman, de façon synthétique, et du début à la fin. Le synopsis n'est pas une quatrième de couverture, ce n'est pas une accroche qui doit attirer le lecteur sans lui en dévoiler trop. Ceux qui vont vous lire ne vont pas le faire pour le plaisir, ils cherchent à savoir si le contenu de votre roman est assez bon pour être vendu. Il n'est donc pas nécessaire de leur ménager le suspens.

A quoi sert un synopsis ?
A jeter votre manuscrit sans le lire si votre histoire ne tient pas la route. Pour être plus précis et moins catégorique : il permet à l'éditeur de juger du fond de votre roman, sans se taper les 400 pages. Ça lui permet de repérer tout de suite les clichés, les histoires sans intérêt où il ne se passe rien, les fins ratées... L'éditeur consciencieux va quand même lire les premières pages de votre œuvre si le synopsis ne lui plaît pas, pour s'assurer qu'il ne va pas passer à coté d'une perle à cause de votre incapacité à faire un synopsis intéressant. Mais en général, le synopsis donne tout de même une sérieuse idée de ce qui va pouvoir être fait avec votre œuvre.

Comment rédiger un synopsis ?
Le synopsis doit être court, une page ou deux au maximum. Il faut que le lecteur puisse avoir une idée claire du contenu de votre livre en quelques minutes. N'y mettez pas d'explications alambiquées sur le monde que vous avez créé, ne perdez pas de temps à faire un bestiaire détaillé, expliquez simplement le déroulement de l'histoire, dans l'ordre chronologique. N'y mettez pas de dialogues. Et surtout, ne vous lancez pas dans un style ampoulé en espérant impressionner le lecteur avec votre talent d'écrivain. Soyez concis et précis. Le plus simple est sans doute de faire un résumé chapitre par chapitre. En décrivant en quelques lignes ce qu'il se passe dans chaque chapitre, vous aurez un synoptique simple et clair, facilement compréhensible. Par contre, en fonction de la taille de votre roman, ou de l'imbrication des chapitres, vous risquez de vous retrouvez avec un synopsis trop long. Dans ce cas, je vous conseille plutôt de partir sur un résumé global. Évidemment, faire court ne veut pas dire écrire en langage SMS. Il s'agit de faire des phrases bien écrites, sans fautes. Si le synopsis est un torchon, ça ne donnera pas envie de se plonger dans le manuscrit.

Quel est le format standard pour écrire un synopsis ?
Alors là, je vais être obligé de dire que je n'ai pas une réponse toute faite à proposer. En fonction des maisons d'édition, les attentes ne vont pas être les mêmes. Le meilleur conseil que je peux vous donner est de contacter les maisons d'édition visées pour savoir ce qu'elles recherchent vraiment. Certaines vont vouloir un résumer ultra-court d'une demi-pages, d'autres vont vouloir un découpage précis, chapitre par chapitre, quitte à ce que cela fasse plusieurs pages.

Pour aller plus loin, je vous conseille d'aller lire la FAQ du Synopsis, écrite par Cécile Duquenne.